boire-dans-les-rivieres

Utiliser une rivière pour faire boire les animaux ?

Nous sommes d’accord, utiliser la rivière qui passe dans le pré pour donner à boire aux chevaux semble à la fois naturel et bien pratique. Pourtant, ceci est très fortement déconseillé.

Vous ne connaissez pas la qualité de l'eau

20170404_123156-01

Je ne vous l’apprends pas : nous ne vivons plus dans une période où l’on peut boire l’eau d’une rivière tranquillement. Où que l’on soit, à moins d’être très proche de la source ou d’être dans un endroit où l’on est sûr qu’il n’y a pas eu trop d’altération de la nature par l’homme, nous ne savons pas ce qui se trouve dans l’eau de la rivière : des excréments des animaux (dans l’eau ou sur les digues) jusqu’aux résidus de produits chimiques, les risques sont grands pour nous, ils le sont aussi pour eux. Renseignez-vous au plus possible sur la rivière avant d’utiliser son eau.

Des problèmes intestinaux

Lorsqu’ils y ont un accès illimité, les chevaux ont tendance à rester au bord de l’eau (voire dans l’eau) pouvant faire leurs besoins sur cette dernière ou sur la digue. De cette manière, ils salissent la rivière.

Si le courant est fort, cela risque de ne pas déranger vos chevaux. Mais peut-être y en a-t-il d’autre derrière eux ? Peut-être que les vôtres sont derrière d’autres (ou derrière un autre troupeau de tout type) ? Laisser libre accès à la rivière est mauvais pour chacun des animaux pouvant boire dans celle-ci, du chevreuil sauvage au chat du voisin.

Le contact d’une eau contaminée, sa consommation d’autant plus, augmente le risque de certaines pathologies en altérant la flore intestinale. Il faut donc faire très attention (cela peut engendrer des gastro-entérites chez les ovins, quand on sait que le cheval ne peut pas vomir, on comprend vite le danger…. Cela engendre également chez les vaches des mammites, et autres pathologies.)

Des pathologies de pied

Qui dit rivière, dit boue. Or stagner ou passer régulièrement dans de la boue sans qu’elle soit nettoyée par la suite peut entraîner des maladies du pied, les bactéries se trouvant dans un endroit propice à leur développement. Et nous savons ce qu’est un cheval sans pieds…

Une possible influence sur l'état du cheval

Il est prouvé que chez les bovins, la qualité de l’eau a une influence sur la croissance et le comportement en pâturage : le gain de poids est plus important lorsque les vaches ont une eau propre.

 

La vache et le cheval n’ont absolument pas le même système digestif donc il m’est dur (même impossible) de vous assurer qu’il en sera de même avec les chevaux. Cependant, c’est une information à conserver dans un coin de mémoire : les troupeaux bovins semblent se porter mieux lorsque l’eau est propre.

Des répercutions générales sur la nature

Avec une vision plus large, laisser libre accès à une rivière perturbe son milieu aquatique naturel et ses berges.

“Oui, mais avant ils faisaient bien comme ça et tout se passait bien” me direz-vous. A ceci je vous répondrai “oui mais avant, ils n’étaient pas dans des espaces clôturés, ils ne buvaient et ne pataugeaient pas constamment au même endroit et cela n’avait donc pas le même impact”. Vous voyez ce que je veux dire ?

A ce jour, il n’y a pas d’article de loi interdisant purement et simplement l’utilisation d’une rivière pour faire boire les animaux au pré. Cependant, la détérioration du milieu aquatique (lit et berge) est interdite. Cela va donc être à chacun de juger si son usage présente des risques.

Il est à noter que l’article L215-14 du code de l’environnement stipule que le propriétaire d’un terrain dans lequel passe un cours d’eau se doit de l’entretenir régulièrement pour en éviter la dégradation. Attention, tous travaux sur un cours d’eau doit être signalés aux autorités compétentes, selon chaque département.

Sources pour aller plus loin

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *